Jura Terre de Louis pasteur Dole / Arbois

La classe, l’œuvre.

 « La classe, l’œuvre » 2019 à la maison natale.

Initiée par les Ministères en charge de la culture et de l’éducation, l’opération « la classe, l’œuvre ! » offre à des classes et leurs enseignants la possibilité de construire un projet d’éducation artistique et culturelle à partir de l’étude d’œuvres d’art issues des collections des musées de France.

La Nuit Européenne des musées est l’événement qui permet aux acteurs des projets de valoriser et partager l’aventure menée au cours de l’année.

L’œuvre :

L’œuvre choisie est une huile sur toile exposée à la maison natale de Louis Pasteur à Dole. Réalisée en 1884 par un nièce de Louis Pasteur, Gabrielle Ledoux, cette composition, intitulée Aubépines et Pivoines, représente un bouquet de fleurs façon nature morte.

Cette œuvre fut présentée à l’Exposition organisée par les « Amis des Beaux-arts de Besançon » du 23 juillet au 7 septembre 1884.

Son auteur, Gabrielle Ledoux est mieux connue grâce aux travaux de Marie-Claude Fortier qui a montré toute la modernité de la carrière de cette jeune peintre pionnière.

Alors âgée de 23 ans, la nièce du savant expose en qualité d’élève de Jules Médard (1855-1925), maître lyonnais réputé, qui enseigne la peinture de la fleur à l’école du quai Saint Antoine et à son atelier privé, où se retrouvent beaucoup de jeunes filles de bonne famille.

Les Pasteur rendaient visite chaque année à la famille maternelle de Gabrielle, les Chamecin, dont le grand-père avait recueilli le père de Louis Pasteur alors orphelin.

« Hier, quelques heures avant de recevoir ta lettre du 28 août, nous étions à Salins où, après avoir diné chez Mme Chamecin, nous allâmes faire une visite à M. Claudet. » Louis Pasteur, correspondances

On connait le goût de Pasteur pour les arts. Cette œuvre ornait son bureau à Paris.

La Classe :

La Classe du cours moyen de Fraisans et leur professeure ont participé à cette opération. Trois interventions ont été réalisées dans leur classe. Les  élèves ont travaillé à la composition par groupe d’affinité et selon leur propre sensibilité. Ils ont utilisé du « matériel floral » qu’ils ont trouvé dans leur environnement. Les photographies des œuvres réalisées en classe ont été présentées à la maison natale de Louis Pasteur pour la Nuit des musées, samedi 18 mai 2019.

La démarche d’accompagnement autour de cette œuvre  s’est déroulée en 3 étapes : décryptage symbolique de la composition, approche de la botanique des fleurs de saison , initiation à la composition florale en compagnie d’une photographe plasticienne dont le travail est axé sur le végétal : Iris Leroyer.

Rencontre avec une plasticienne

Iris Leroyer a fait des clichés des compositions des groupes d’enfants pour que leurs œuvres éphémères puissent être présentés au musée. Lors de la nuit des musées, Iris Leroyer s’est prêtée à une performance florale où elle a créé une composition en fleurs fraiches librement inspirée de l’œuvre de Gabrielle Ledoux.